La Galerie Ars Nova

Ici, pas de temps car nous nous voulons de tous les présents ; nos seules cloisons sont celles de nos murs offerts à la création.

La galerie Ars nova se veut avant tout un espace ouvert sur l’art contemporain, cherchant à promouvoir des artistes vivants en leur offrant la possibilité de trouver leur place au sein de l’entreprise, mais aussi auprès de tous ceux qui, portés par la flânerie, se laissent gagner par un coup de cœur esthétique et par le désir d’acquérir une œuvre unique.

Nos choix sont avant tout ceux de passionnés, toujours soucieux de s’ouvrir à de nouveaux talents ; mais aussi de collectionneurs, portés par le plaisir de vivre au milieu de leurs œuvres. L’originalité de nos artistes, qu’ils soient reconnus ou en pleine ascension, est avant tout celle de leur créativité.

Une créativité qui ose et qui explore, libre des contraintes, des modes et des techniques.

L'ARTISTE DU MOIS

Sbarbaro

Mauricio Sbarbaro est né à Montevideo (Uruguay) le 26 janvier 1960. En 1993 il vient en Europe mais ne reste à Madrid qu’un an pour s’installer définitivement à Cadaqués, au nord de la Catalogne. 

D'abord il y a la mer, la mer dans tous ses états : miroir ou soie tendue dans laquelle se reflète le paysage de la Costa Brava, mer agitée du vent de tramontane qui froisse la surface au rythme de la touche, plus ou moins régulière, courte, sinueuse, épaisse suivant le mouvement que l'artiste choisit d' imprimer à son pinceau.  Sbarbaro la vit à tout moment : la nuit, de la nuit noire à celle que fait vibrer la lune. Quand le soleil au zénith semble annihiler l'étendue qui se fait blanche sous la lumière éblouissante. La mer au lever du jour aussi et lorsqu'elle se sature du bleu du ciel. Ou encore au moment où se fondent les bleus de l'univers dans les eaux turquoises de la Méditerranée. Enfin, le peintre est encore là au moment-apogée, lorsque les océans du monde -et celui de l'Uruguay- s'enflamment au coucher de soleil.

Il y a la ligne, la ligne infinie de l'horizon qui unit les mers et les continents. De la ligne en réserve, Sbarbaro fait naitre le paysage. C'est encore au moyen de lignes préservées qu'il en compose, recompose ou décompose le reflet.

Dans les entre-lignes, L'artiste articule le paysage dont l'écho trouble à peine les eaux de l'univers. Ses entre-lignes sont la rencontre de la touche et du trait, de l’élément aquatique, du paysage marin et du port. C'est là, au cœur des entre-lignes de Sbarbaro, que le spectateur est à son tour invité à partager l'émotion de l'artiste pour tant de sérénité, immuable et changeante à la fois.